Témoignages AIRE

Ce qui m’a plu dans l’enseignement de Jean Marc Henriot, c’est la facilité d’assimilation de l’apport théorique de base : complet et cependant soluble dans l’intense mise en situation répétée maintes fois avec les autres élèves. Durant ces immersions nous vivons des expériences fortes où nous sentons dans nos tripes ce que les notions de psychanalyse signifient, tantôt du côté du « patient », tantôt à la place du thérapeute, tantôt à la place du superviseur. Et nous partageons ces années avec les autres élèves et avec les formateurs dans une grande intimité de cœur.

C’est aussi un chemin de connaissance de soi, j’ai commencé à mettre du sens sur ce que j’avais vécu ; à toucher des parts vivantes de moi barricadées, l’amour que j’ai à donner, la gratitude et la vulnérabilité qui l’accompagnent ; et surtout à me laisser toucher par l’autre, son besoin d’intimité et de tendresse…identique au mien.

J’avais (5)3 ans en débutant, j’en ai 58 et une nouvelle vie devant moi : alors que je ne connaissais rien de rien du monde psy, je peux déjà lire ou écouter avec gratitude des psychanalystes chevronnés présenter leur travail, c’est à ma portée ! Et bien plus incroyable pour moi il y a encore 5 ans, j’accompagne depuis 18 mois des personnes en thérapie par le rêve éveillé…et j’adore ça. J’espère devenir une bonne thérapeute…sur mes vieux jours. C’est un métier formidable, que je n’aurai jamais fini d’apprendre.

 

 

Sylvie Arondel. Paris

Psychanalyste Titulaire AIRE. s.arondel@aire-psy.fr

 

 

La formation A.I.R.E est bien plus qu'une formation de psychothérapeute. En plus des connaissances théoriques, l'A.I.R.E m'a apporté une connaissance de moi-même Je me découvre au fur et à mesure des sessions et j'explore différentes parties de moi (qui m'étaient inconnues jusque-là) à chaque week-end. Je sens que mes connaissances théoriques deviennent de plus en plus solides et cela me rassure. Mon jeune âge m'inquiétait un peu quant à la crédibilité de mes collègues, pour commencer, puis de mes futurs patients par la suite. Mais progressivement, je prends confiance en moi et je vois bien que l'âge n'est en aucun cas un critère de crédibilité quand il est question d'être authentique et d'aller au plus profond de soi.

 

Emilie Chalavan. Lyon.

Thérapeute AIRE agréée. e.chalavan@aire-psy.fr

 

J'ai mis cinq années avant d'oser chercher une formation de psychothérapeute. Puis j'ai frappé à la porte de l'AIRE.

 

Et qu'ai-je trouvé ?

Non pas une formation classique, un apprentissage studieux, mnémonique, scolaire, mais une qualité d'enseignement où le vivant, l'humain est central, où l'ouverture à divers courants psy intéressants est intégrée. Le tout, articulé autour d'une théorisation progressive, de plus en plus fouillée, approfondie mais restant, et cela est rare, claire, compréhensible et abordable.

 

Et au-delà de leur qualité ces années de formation, m'ont apporté une vraie trans-formation. Et je sais que si je suis fière de l'être que je suis aujourd'hui, c'est grâce certes à mon travail au sein de l'école AIRE, mais aussi, à l'enseignement et aux personnes que j'ai eu la chance d'y rencontrer.

 

Alors, oui, si je devais recommencer, je recommencerais, mais je n'attendrais pas 5 années.

 

 

 

Dominique Marion. Ugine / Albertville.

 Psychanalyste Titulaire AIRE. d.marion@aire-psy.fr

 

 

J’ai d’abord suivi la formation à la pratique des entretiens (ce qui est actuellement le module 1)…et progressivement j’ai vu la nécessité d’approfondir, de continuer le travail.  C'est ainsi que je me suis passionné pour cette belle aventure humaine, travailler sur soi pour ensuite pouvoir aider les autres. C’est ce qui m’a enthousiasmé : avancer vers soi-même pour aller vers les autres, avancer avec un groupe de pairs, approfondir des relations, comme une cordée dans l’ascension d’un sommet… mais aussi un chemin propre, avec ses particularités, à son rythme…

Ainsi j’ai réalisé un rêve de toujours : 

devenir psychanalyste

avec une formation sérieuse, une formation solide. Je peux le vérifier chaque jour avec les patients qui me font confiance, à l’école que je représente, à l’homme qu'ils voient les accompagner sur leur chemin de vie. Je suis fier du chemin parcouru et reconnaissant à tous ceux qui m’ont aidé.

 

Robert Maibaum. Vaires sur Marne (Région parisienne).

Psychanalyste Titulaire AIRE. r.maibaum@aire-psy.fr

 

Dans le milieu du développement personnel, il y a malheureusement maintes occasions de tomber sur des gourous ou des formations peu sérieuses… J’avais déjà choisi une formation qui avait pignon sur rue et un discours sur l’authenticité qui me séduisait, lorsque l’école AIRE m’envoya une invitation à une journée d’information. J’y suis allé « pour voir » … et depuis, je remercie Jean-Marc Henriot de m’avoir montré l’intérêt de cette école ! La formation AIRE est un savant mélange  d’exploration de notre humanité (de ses recoins les plus légers aux plus sombres) et d’acquisition de connaissances solides. Les points forts ? Le rêve éveillé proposé dans un cadre analytique, la relation d’équivalence et la supervision « à la séance ».

 

Karolina Dominique. Lyon.

Psychanalyste Titulaire AIRE. k.dominique@aire-psy.fr

 

 

 

C'est pour moi, un parcours maturatif, humainement riche et qui m’amène chaque jour à être plus proche de ma vérité, de mon humanité.

Ce sont des qualités que je retrouve aussi auprès de mes collègues. Etre thérapeute, c’est comme être un peintre qui après avoir appris une technique, s’en libère pour vivre vraiment dans sa peinture et transcender son art. Il ne suffit pas d’être bardé de théories –même si elles sont une base importante- il s’agit aussi d’avoir fait soi-même un chemin qui nous débarrasse du superflu pour nous mener vers les profondeurs de notre être…et d’être ainsi l’éclaireur qui va autoriser l’autre à vivre sa métamorphose créative.

Etre au plus près de sa vérité permet d’être proche de l’altérité et de laisser suffisamment d’espace et de liberté à l’autre pour advenir à ce qu’il est profondément.

Telles sont quelques-unes des fondations sur lesquelles repose l’Ecole AIRE. Une solidité et une humanité qui permettent de renaître à soi-même.

 

Virginie BRET. Roanne.

Psychanalyste Titulaire AIRE. v.bret@aire-psy.fr

 

 

Lorsque je suis entrée en formation en AIRE, j'étais dans une situation personnelle très difficile. J'avais amorcé une psychothérapie brève qui m'avait laissée sur ma faim. C'est alors que je me suis inscrite à la formation AIRE, y voyant surtout l'occasion de faire une thérapie en même temps que l'acquisition de connaissances que je cherchais confusément depuis longtemps.

Ce que j'ai beaucoup apprécié dans cette formation, c'est l'alliance entre un enseignement théorique complet, et un travail sur soi qui doit aboutir à un savoir être aussi important, sinon davantage, que les connaissances théoriques. D'autre part, comme j'étais enseignante en Lettres, je travaillais depuis longtemps avec le symbolique, et la découverte du Rêve Eveillé a été vraiment enthousiasmante...!  Ce "jeu-sérieux" qui dit tellement sur nous!  Ensuite, cette thérapie m'a tellement apporté que j'ai eu envie de partager cette richesse et d'en faire mon métier.

Je suis désormais psychanalyste Rêve éveillé, à plein temps,

trouvant chaque jour dans ce métier de nouvelles sources de satisfaction. Et la formation se poursuit, j'ai envie d'en savoir et de partager toujours davantage ... 

 

Marie-Elisabeth Ruvilly. Annecy.

Psychanalyste Titulaire AIRE. me.ruvilly@aire-psy.fr

 

 

Comment se fait le choix de devenir praticien en Analyse Intégrative Rêve Eveillé ? Si je recherche mes premières motivations, me revient mon souhait d’un métier plus proche de moi, en cohérence avec les valeurs qui fondaient mon existence. L’envie d’une profession où pourrait s’exprimer des parcelles de mon être que je sentais inexploitées.

Mais de l’idée de devenir thérapeute à l’expérience d’être thérapeute, il y a le chemin de la formation où c’est notre humanité qui se met au travail.  Tout d’abord à travers notre propre cure Rêve Eveillé comme analysant. En reste le plus fin, le plus précieux. Etrangement la vie se simplifie, la rencontre avec l’autre est plus fluide et en même temps, je m’y suis découverte profondément humaine, au sens plein du terme, j’y ai découvert la richesse de mes apparentes contradictions, j’ai pris goût à ma complexité. Comme si je me vivais, en même temps, avec plus de relief et plus aplanie. Il y est question de densité.

Autre versant de la formation, l’étude. L’approche des grands textes en psychologie et psychanalyse, l’apport de repères théoriques, avec le soutien de l’école et son cadre spécifique qui permet la mise en place progressive d’une filiation intellectuelle. Au fil de la progression se définit avec plus de clarté la spécificité de la démarche AIRE. Nous y travaillons notre identité de thérapeute. Nous y sommes l’ouvrage et l’artisan.

L’école est une référence et un soutien dans notre installation comme thérapeute. Une transmission de savoir-faire et de savoir être qui m’a permis d’asseoir ma légitimité.

Une formation, comme un voyage vers moi-même, qui m’a permis de troquer mes certitudes établies contre une vie en mouvement qui ne cesse de m’interroger. 

 

Annick Albert. Montpellier.

Psychanalyste Titulaire AIRE. a.albert@aire-psy.fr

 

 

Je suis en seconde année de formation. Je dirais avec assurance que cette formation est excellente: 

* sur le plan pédagogique pour l'enseignement des savoirs et savoirs-faire

* pour le développement de soi-même.

Ce qui y est enseigné semble le fruit, d'une part, d'une expérience et de connaissances qui a ont été mastiquées, digérées, intégrées par les formateurs, et d'autre part, de leur élaboration personnelle et de leur créativité pour élaborer et faire progresser, à la fois, la démarche thérapeutique elle-même et son enseignement. Pour moi, c'est  un ensemble non seulement riche mais aussi très cohérent, structuré et restant vivant, en évolution. C'est un axe solide sur lequel je sens que je peux prendre appui pour ensuite voler de mes propres ailes avec sérénité.

 

Anne Carrié. Montluçon. 

Thérapeute Agréée AIRE. a.carrie@aire-psy.fr

 

 

Pour ma part, en 20 ans, j'ai fait 2 autres formations (conseillère en communications et relations humaines et sophrologue). Formations certes intéressantes mais cette formation-là, très riche dans son contenu et très humaniste m'a permis de vraiment savoir où j'allais, de finaliser mon projet de recevoir des personnes en consultations thérapeutiques, en toute sécurité.
Elle a le mérite d'être bien cadrée, de
nous assurer d'outils indéniablement performants et surtout d'avoir un suivi, où l'on ne sort pas livré à soi-même mais longuement supervisé.
Par la suite, chacun est à la fois autonome dans la manière de gérer ce travail, exigeant bien sûr, mais apportant de réelles satisfactions, et peut également rester en liens avec son école et ses collègues pour continuer de se former. Au-delà d'un travail, j'ai acquis d'autres regards sur la vie, le monde et ma curiosité d'apprendre ne fait que s'accroître.

 

Patricia Poirier. Chalon sur Saône.

Psychanalyste Titulaire AIRE. p.poirier@aire-psy.fr

 

J'ai trouvé dans cette formation un professionnalisme hors pair, à savoir une rigueur d'analyse, de travail, doublé d'une simplicité dans la manière d'être thérapeute, dans la manière de communiquer avec les autres. Je trouve aussi de grande qualité l'accompagnement que nous avons en tant qu'apprenti lorsque nous prenons en charge nos premiers patients. Il existe une relation d'entraide, entre aînés et débutants, qui nous permet d'avancer sereinement à notre rythme jusqu'au diplôme.

 

 

Thierry Saboul. Paris.

Ancien Thérapeute de notre école.

 

Il y a quelques années, j'ai été attirée par cette formation: le contenu de l'apprentissage, le sérieux du cursus et surtout, ce qui m'a décidée, c'est qu'après la formation il était dit que je ne serais pas lâchée dans la nature sans soutien car je serais supervisée pendant plusieurs années. Aujourd'hui, thérapeute AIRE agréée et supervisée (après le module 3) je confirme la profondeur et l'efficacité de cette formation, et même si parfois des doutes m'animent, le soutien et le dialogue toujours présent au sein de l'école AIRE me confortent dans mon choix.

 

Marie-Laure Brouillard- Andernos les Bains et Bordeaux

Psychanalyste Titulaire AIRE. ml.brouillard@aire-psy.fr

 

 

 

 

La formation AIRE m’a permis d’acquérir des compétences solides en tant que thérapeute par la diversité et l’ouverture de ses approches de toutes les techniques thérapeutiques efficaces, avec une utilisation particulièrement adéquate de l’outil rêve éveillé. Elle m’a aussi apporté une direction, un précieux savoir-être. La combinaison du travail sur soi en thérapie individuelle par le rêve-éveillé avec un travail en groupe lors des week-ends de formation accélère le processus de compréhension de soi et de libération de ses freins et permet de comprendre de l’intérieur ce qui se joue en chacun de nous et d’assimiler d’autant plus facilement les théories qui s’y rapportent.  Reliés à une école, nous sommes soutenus individuellement tout au long de notre formation et au-delà, dans notre pratique de thérapeute par des supervisions et « mises à jour » régulières.  La richesse de cette école réside aussi dans toute la dimension humaine ressentie dans le partage bienveillant et chaleureux des collègues pendant la formation et dans notre pratique de thérapeute. 

 

Françoise Lucas. Paris.

Thérapeute AIRE agréée f.lucas@aire-psy.fr

 

 

Avec cette formation, j’ai découvert en moi une autre  forme d’énergie : je peux travailler plus sans être plus fatigué. Sur le plan du développement personnel, je me sens mieux avec moi-même et avec les autres. J’ai découvert aussi mon être intérieur profond. Je ressens davantage d’empathie, de respect envers  les autres, par rapport à ce qu’ils vivent.

Le cadre est sécurisant et les formateurs font preuve d’une inflexibilité bienveillante. L’accent est moins mis sur la théorie que sur le savoir-être, ainsi que sur la qualité du lien avec le patient.  Et la pratique du rêve éveillé m’a permis d’aller toucher chez moi des émotions enfouies, de les exprimer, de les vivre et les appréhender autrement grâce au travail symbolique.

J’aime bien aussi dans le travail théorique en groupe, les moments d’échange, et de réflexion commune.

Le plus important pour moi, au final, c’est la rencontre, le lien de cœur à cœur que nous créons avec l’autre, dans le respect, la tolérance et une écoute bienveillante.

 

Jean-Marc LIPS. Saint Omer.

A choisi de rester Thérapeute TBSI. jm.lips@aire-psy.fr

 

 


Appel

Email